Club de la boussole

Le Club de la boussole a été créé en octobre 2002 par le député UMP de l'Oise Éric Woerth. Il rassemble 41 députés qui se revendiquent fidèles au Premier ministre Jean-Pierre Raffarin (puis Dominique de Villepin) et à Jacques Chirac .

Le club de la Boussole, composé d'une trentaine de députés UMP, historiquement proches d'Alain Juppé et de Jean-Pierre Raffarin, publie sur Internet un document destiné à mettre en évidence que les engagements pris par Nicolas Sarkozy dans sa profession de foi de candidat à l'élection présidentielle ont été tenus. «Nous nous situons au centre de gravité de la majorité. Notre objectif est de soutenir le gouvernement et de montrer que le chef de l'État a engagé beaucoup de réformes en un an au service des Français», explique François Cornut-Gentille (Haute-Marne), qui a succédé à Éric Woerth, ministre du Budget, à la présidence du club, créé en 2002. «Nous sommes dans un moment décisif, tous mobilisés pour la réussite du quinquennat», ajoute le député maire de Saint-Dizier, qui met en garde : «Si les réformes sont présentées uniquement comme des sources d'économies, l'opinion ne les acceptera pas.»

Dans ce document de travail très précis, les députés UMP mettent en parallèle les mesures prises avec des phrases de la profession de foi du candidat Sarkozy. Quand celui-ci s'engage à ce que le service de l'emploi soit «unifié» , le Club de la Boussole précise que «la fusion en cours des ANPE et des Assedic va permettre à la France d'être dotée d'un service public de l'emploi performant, avec un conseiller pour 30 à 60 demandeurs d'emploi, au lieu de 100 à 120 actuellement».

Expression directe

Expression directe est une émission de service public diffusée sur FR3 depuis 1975 puis sur France 2 et France 3.

Principe de l'émission

Elle permet à des groupes représentatifs (partis politiques, syndicats, mouvements d'entrepreneurs) de disposer d'un espace d'expression libre sur les antennes publiques de télévision. Elle fut directement inspirée de la volonté du président Valéry Giscard d'Estaing d'un dialogue direct avec les Français.

À l'origine, l'émission se déroulait sur un plateau où les protagonistes pouvaient faire et dire ce qu'ils voulaient, ce qui donnait parfois des programmes ubuesques ou comiques. Elle diffuse aujourd'hui des spots plus formatés dans l'esprit de la communication politique.

Cette émission est une obligation pour France Télévisions, car elle fait partie de ses statuts.

Le 26-10-2008 l'émission diffusa 10 minutes de clips sur le PCF.

Diffusions

  • samedi, à 18h10 sur France 3
  • le dimanche, de 11h20 à 11h30 sur France 3
  • le dimanche à 1h, sur France 2
  • le mardi 28-10-2008 à 13:56, sur France 2
  • le mardi 04-11-2008 à 13:59, sur France 2

Les futurs dossiers d'Obama

Marqué :

[HTML_REMOVED] Ca y est, Obama vient d'être choisi par les Américains pour être le 44° président des USA. Quels sont les prochains dossiers sur lesquels il devra se pencher ?

Obama a annoncé une série d'annonces spectaculaires la 1° année de son mandat. En particulier, s'adresser au monde islamique, afin d'éviter un choc des civilisations. Mais il va devoir faire face à deux problèmes majeurs : la crise économique et la mise en oeuvre de ses promesses coûteuses, alors que le déficit américain avoisine les 1000 milliards de dollars.

ECONOMIE

  • L'énergie = l'emploi (priorité déclarée lors du second débat télévisé).
  • Mise en place d'un second plan d'urgence, à destination des emprunteurs insolvables et des chômeurs
  • Augmentation du montant de l'assurance chômage plutôt que l'allongement de sa durée, probablement, si le nombre de chômeurs continue à augmenter
  • Education (crédits au secteur primaire, un thème cher à Obama)
  • Réforme assurance-santé (probablement après l'éducation, car sujet plus épineux -> labo pharma et assurances médicales)
  • Fed - étendre ses pouvoirs
  • Redéfinir le fonctionnement de la SEC (régulateur des marchés - suite à la crise)
  • Renforcer le pouvoir de certaines agences, par ex. la FDIC (agence fédérale de garantie des dépôts bancaires)

FISCALITE

  • Obama a promis de réduire l'imposition de 95% des Américains. Or 32% sont déjà exonérés.
  • On estime qu'il devra sans doute remettre sa promesse à plus tard, voire augmenter le niveau d'imposition, étant données les circonstances actuelles (crise)

BUDGET MILITAIRE

  • Le Pentagone revendique au moins le maintien de son budget, ajusté à l'inflation.
  • Même comme ça, ils devront renoncer à certains projets : nouveau système de missiles de défense, ou nouvel avion de combat...
  • Avec la crise, assez probable qu'il y aura plutôt une coupe, jusqu'au 25% du budget - à voir

IRAK

  • Obama : veut retirer les troupes Américaines d'Irak d'ici juillet 2010. Pour ne garder que des forces légères anti-terroristes
  • C'est sa priorité. Ce retrait rentre dans le cadre d'une négo globale (avec l'Iran, notamment).

IRAN

  • Volonté d'Obama d'une "diplomatie active" pour faire renoncer Téhéran à l'arme nucléaire
  • Implique une offre politique, mais quelle offre ? Reconnaissance de son régime, abandonner toute velléité de l'abattre - avec en contrepartie le renoncement iranien absolu à l'arme nucléaire ?
  • Certains estiment que si l'Iran continue ses recherches sur l'uranium, Obama devra choisir de soit les attaquer, soit de vivre avec un Iran possédant l'arme nucléaire.

AFGHANISTAN

  • Pour Obama, l'axe Afghano-pakistanais est au coeur de tous les dangers.
  • Mais problème de budget. Estime que la sortie d'Irak devrait permettre l'économie de 10 milliards de dollars par mois. Mais un soldat sur le sol Afghan = 1,5 fois plus cher qu'en Irak.
  • Seule certitude : s'il engage davantage les forces armées US sur le sol Afghan, il demandera une implication Européenne plus forte (militaire)

GUANTANAMO

  • Obama souhaite fermer cette prison, au coeur de controverses / respect des droits civils, torture, etc.
  • Problème logistique de taille : quels prisonniers libérer, comment être sûr d'un jugement équitable / rapport aux accusations d'aveux sous la torture...