Club de la boussole

Le Club de la boussole a été créé en octobre 2002 par le député UMP de l'Oise Éric Woerth. Il rassemble 41 députés qui se revendiquent fidèles au Premier ministre Jean-Pierre Raffarin (puis Dominique de Villepin) et à Jacques Chirac .

Le club de la Boussole, composé d'une trentaine de députés UMP, historiquement proches d'Alain Juppé et de Jean-Pierre Raffarin, publie sur Internet un document destiné à mettre en évidence que les engagements pris par Nicolas Sarkozy dans sa profession de foi de candidat à l'élection présidentielle ont été tenus. «Nous nous situons au centre de gravité de la majorité. Notre objectif est de soutenir le gouvernement et de montrer que le chef de l'État a engagé beaucoup de réformes en un an au service des Français», explique François Cornut-Gentille (Haute-Marne), qui a succédé à Éric Woerth, ministre du Budget, à la présidence du club, créé en 2002. «Nous sommes dans un moment décisif, tous mobilisés pour la réussite du quinquennat», ajoute le député maire de Saint-Dizier, qui met en garde : «Si les réformes sont présentées uniquement comme des sources d'économies, l'opinion ne les acceptera pas.»

Dans ce document de travail très précis, les députés UMP mettent en parallèle les mesures prises avec des phrases de la profession de foi du candidat Sarkozy. Quand celui-ci s'engage à ce que le service de l'emploi soit «unifié» , le Club de la Boussole précise que «la fusion en cours des ANPE et des Assedic va permettre à la France d'être dotée d'un service public de l'emploi performant, avec un conseiller pour 30 à 60 demandeurs d'emploi, au lieu de 100 à 120 actuellement».

Voir aussi